On vous appelle comment chez vous

En regardant quelques pseudos je me suis souvenu des petits noms que je donnais à mes enfants (ils ont 15 et 22 et ne veulent plus en entendre parler mais moi… ils m’appellent encore papounet !).

Petit mes sœurs m’appelaient Binouche, ça dure encore d’ailleurs. La mère de mes enfants m’appelait Bubu ou Beuchemeu à cause de BSM. Mes enfants je les appelais Garnouze, Garnouzette, Puskaïette, Canoë Sauvage, Cocodouaille, Choupinette, etc. Mes copines héritaient souvent de ces noms affectueux mais n’étant pas avare d’imagination j’en trouvais plus tard des plus personnalisés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOui c’est moi sur les photos.
Et vous quels sont les petits noms que vous aimez ?

Publicités

17 commentaires

  1. Très bel article! J’adore les noms affectueux et je suis très généreuse dans ce domaine, j’en invente plusieurs pour les personnes que j’aime et pour mon oiseau aussi. Au début j’aimerais dire que mon pseudo je le prononce lourléyé mais comme je ne veux pas mettre les accents, ça peut être imaginé autrement. Alors, les pseudos, mon oiseau s’appelle coucouti, lelilou, loulou, petitcou, pouty et quand il persiste à vouloir mordre je l’appelle alors le loup, le chien, méchant coucouti. Pour mes parents, moi qui ai un prénom qui commence par r. j’étais rori, roritta, razrouz, ensuite diminué de rori à lolli. J’appelle mon mari le plus souvent bibi, diminutif de « habibi » (mon amour, mon très cher) diminué encore à petit bibi. J’appelle ma maman: mimitta, kiki, mammitta, et aussi « habiba la loli » (la très chère à loli), katkouta et aussi almaz, almaza (qui veut dire diamant). Ma soeur qui a un prénom qui commence par d. a reçu les pseudos affectueux suivant dans la famille: dado, douda, doudéyé diminué encore à lourléyé, doudé, dadou, dazdouz. Papa on l’appelait: papi, pouppa. Et voilà, je m’arrête là.

    Aimé par 2 personnes

  2. Moi j’avais droit à Nanou car auparavant mes oncles et tantes m’appelaient Jean Philou. Je tentais de répéter comme eux mais n’y arrivant pas, je déformais en Nanou et ça m’est resté puisque ma soeur m’appelle parfois encore comme ça.
    Plus tard, alors que j’avais 7 ou 8 ans, j’ai frémi en entendant Hallyday et les premiers groupes de rock et de twist qui me changeaient de Piaf, Luis Mariano, Guetary, Marcel Amont, Salvador, Tino Rosi, Chevalier, Montand et autres vedettes de l’époque.
    Comme, en plus, je me prénomme Jean Philippe, mes frangins surnommé « Johnny ». Puis avec le temps c’est devenu « Jo »‘ et ils continuent parfois de me surnommer ainsi.

    Aimé par 1 personne

  3. Je crois que j’ai eu droit à toutes sortes de surnoms, des plus simples « marinette », « marinou » aux plus loufoques « moltonel ».

    Mon fils a droit à « loulou », « chouchou », tous les trucs en ou ça me plait. Quand il était bébé, c’était « amore mio » ça le faisait rire aux éclats.
    ps – très jolies ces photos!

    Aimé par 2 personnes

  4. Étant la benjamine d’une famille de 9…
    Chacun et chacune y allait de sa composition :
    Manouche ( qui me suit encore aujourd’hui et aussi avec mes petits-enfants )
    Ma doudou, ma tite poulette, minoune, choupinette….D’autres que j’ai oublié…

    Moi avec mes 3 fils ….:
    Doudou, Chilou, Tilou, Titi ( Étienne ), minou…

    BIen qu’ils soient devenus des adultes, on continue cette tendresse…J’aime ça…( sourire )

    Mes amies : Madoudou, ma p’tite chérie…

    Bonne soirée Binouche

    Aimé par 2 personnes

  5. Moi, jeune, je n’avais pas de petits noms car ma mère n’était pas d’accord avec cela. Plus tard et maintenant encore de temps en temps c’etait et c’est Coco. Je n’y tiens pas tellement cependant !!!
    De magnifiques photos souvenirs !!!

    Aimé par 2 personnes

  6. Ma mère m’appelait Gisoute (mon vrai nom étant Gisèle), ou encore ma blonde Hélène. Hélène était le nom qu’elle voulait me donner si elle n’avait pas … enfin cela est une autre histoire.
    Je me fais appeler Gigi.
    J’ai un ami qui m’appelle Mamie parce qu’un jour j’ai eu le bonheur de lui dire qu’il était un jeunot. Et je trouve qu’il me va bien. J’ai la fâcheuse impression de toujours me sentir vieille, bien que je ne fasse pas mon âge.
    Perso, j’appelle mon homme et mes enfants « mon cœur » sans distinction, car ils sont tous mes petits cœurs.

    Aimé par 1 personne

  7. Je ne voyais plus tes posts … alors moi j’ai souvent droit à magaloche, magalette, magalou, mag, maga, mon ange. Je ne sais pas vraiment donner de surnom aux adultes que je fréquente, mais avec les enfants j’y vais à fond choupinou, choubidoubidou, minouminou, bizouzou, nini, loulou, petit chat, choudamourdebonheurdebisous. choudamouràlacrèmedebonheur. etc. etc. 🙂

    J'aime

  8. Bonsoir et désolée de ne plus être venue. C’est chez les un(e)s et les autres pareils.
    Mon prénom et nom de jeune fille ont le nombre de neuf lettres. Geneviève, n’a jamais eu de diminutif, sauf avec les années, soit cette dernière dizaine où ma meilleure amie a voulu me donner comme prénom Gene, c’est plus court. Je n’ai jamais aimé les pseudos, sauf si bien entendu, cela fait partie de l’usage. Mon frère petite m’appelait : boubou, parce que mon prénom était trop difficile. Aux Pays-Bas, ce fut Marijke, je suppose que tu en connais l’origine. Marie à la Néerlandaise. Et comme j’ai fréquenté les danses Hongroises et chants, dans ce pays, les habitants m’appelaient Genevy. J’aimais bien et me rappelle une bien belle période. Je ne suis jamais allée là-bas à mon grand regret. Mon bon-papa Français me donnait le joli surnom de : ma cocotte, mal perçu aujourd’hui, alors que c’était un surnom tout mignon.
    Aux Pays-Bas, à l’époque où j’avais dix ans, en 1960, dans la famille ils portaient tous des surnoms et nom leur prénom véritable. C’étaient : De grote Wil, De kleine Wil, Willeke, Dik pour Dirk, une petite partie de la première famille de mon père. Mes parents se fut sa seconde famille. Lui même était surnommé Harry alors que son prénom Frison était Lolke. Très usuel à l’époque là-bas. Mes enfants je les prénomme par leur prénom, ma fille avec le raccourci Véro par les autres, pas par moi. Lorsqu’elle était petite son père et moi nous lui disions, ninic, ce qui me faisait penser à nic-nac. 😀
    Mon fils d’une autre vie n’a pas eu de diminutif. Chez lui dans sa famille, il est appelé Z ou plutôt Ced, de Cédric.
    J’appelais son père Coco.
    Mes petits-enfants m’appellent Mamie, et mon arrière petit-fils aussi. C’est plus simple. 🙂
    La plus grande de mes petites-filles appelait ma mère : Nanny. Quant au pseudo sur la toile, je me rappelle de mon tout premier : surlamaison
    Traduction (presque) de mon nom de famille Néerlandais 😀
    Cela remonte au début d’internet avec les adresses mails soit plus de vingt ans déjà. Pfff !!!
    Bonne nuit à toi, et merci pour ton gentil message chez moi. Cela m’a fait plaisir, comme ceux de toutes les autres personnes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s