Vous l’avez rencontré comment

Célibataire de sexe masculin depuis trois ans cherche célibataire de sexe féminin, preneuses de tête s’abstenir.

Ne faites jamais cela ! Ne passez pas ce genre d’annonces si vous espérez trouver la femme de votre vie ! Vous ne tomberez que sur des bécasses, des psychopathes, des aigries ou des mortes de faim ! Privilégiez la rencontre au coin de la rue mais oui vous savez… une nana débouche soudainement… vous heurte malencontreusement en faisant tomber sa boîte de rillettes au bœuf pour chat… et hop vous engagez la conversation de façon perspicace et contextuelle !

– Heu… vous avez un chat ?
– Non c’est mon repas de ce soir.
– Ah désolé…

La belle est déjà repartie sans vous avoir regardé une seconde, en remettant ses écouteurs pour entendre ce que lui disent ses quatorze enfants.

6190dd43

* Ne polluez pas les réseaux sociaux de messages ambigus afin de trouver l’âme sœur dont les goûts sont identiques mais qui habite à 800 kilomètres ! 
* Ne vous inscrivez pas sur un site de rencontres la fortune que vous dépenserez sera égale aux déceptions qui s’ensuivront sauf si votre genre féminin est le type ivoirien avec de gros biceps et des jambes poilues.
* Ne passez pas votre temps non plus sur votre PC minable, un écran dix pouces, à regarder les comédies romantiques avec l’ex-jolie Meg Ryan où elle joue de façon navrante le même personnage : en couple avec un mec qui ne l’aime pas et qu’elle n’aime pas avant de rencontrer un type genre bad boy qui ne l’aime pas et qu’elle n’aime pas mais qu’elle va aimer et qui va l’aimer.
* Ne vous inscrivez pas à une randonnée en espérant trouver de jolies marcheuses. Faire trente kilomètres en compagnie de dix retraitées qui vous font les yeux doux ça vous ruinerait le moral !

Tu-as-eu-beaucoup-d-hommes
* Ne répondez pas aux invitations pour des soirées où il n’y aura que des couples qui se bécotent ou racontent leurs dernières vacances au Chili.
* N’allez pas prier à l’église du coin en mettant un cierge à la mémoire de vos ébats physiques passés et trépassés, Dieu a autre chose à foutre que de gérer votre misère sexuelle.
* Ne faites pas intimement connaissance avec la boulangère en bas de chez vous, le jour où elle en aura marre de vos miches vous serez obligé de traverser toute la ville pour acheter votre pain.
* N’écrivez pas un feuilleton, genre « Cartes Postales du Front » où les deux personnages principaux ne se connaissent pas mais tombent fous amoureux l’un de l’autre. Vous serez tenté de défenestrer l’un des deux héros avant la fin.

La plupart des visiteurs qui liront cet article auront un ouf de soulagement en regardant leur merveilleux conjoint en train de faire la vaisselle de façon si romantique ou bien en train de fumer de façon si romanesque. Dites-moi, vous l’avez rencontrée comment votre perle rare ?

Publicités

29 commentaires

  1. Ahhhh « ma perle rare » m’a vue en premier dans une boutique où je travaillais à l’époque. Il est tombé tout de suite amoureux, je n’en savais rien. Quelques mois après il me revoit à l’université, il était le nouveau prof. A la fin de mes études, il a avoué son amour entretemps j’avais eu le temps de mieux le connaître, de travailler avec lui sur un projet pour l’université et de tomber amoureuse aussi, depuis on est ensemble pour la vie. Il est ma lune parce qu’il a illuminé les ténèbres de ma vie à l’époque, pour lui je suis son soleil 🙂

    Aimé par 2 personnes

  2. Ma dernière « perle rare » c’est au travail. Eh oui… un grand classique 🙂 Ça fait un paquet d’années et je compte bien jouer les prolongations sans fin.
    Les précédents : un ptit nouveau dans le groupe d’amis, au resto, au travail (bis), salle de sport. Oui, je ne crois pas au seul et unique amour. Parfois ça foire et c’est pas grave. Mais je reste convaincue qu’on trouve celui ou celle qui fera battre notre cœur au moment où justement on ne cherche rien et où on s’y attend le moins.
    Belle soirée à toi, Bruno !

    Aimé par 1 personne

  3. Une amie m’a proposé d’aller chercher une de ses camarades à la gare. J’ai aperçu la demoiselle à la sortie de la gare et je lui ai proposé de l’emmener chez elle plutôt qu’elle prenne le bus.
    Elle a d’abord refusé et j’ai insisté. Elle a de nouveau refusé et je lui ai dit qu’il fallait rester simple. Je lui ai ôté son gros sac de voyage des mains, l’ai mis dans le coffre et lui ai dit : « Allez montez dans la voiture, on vous ramène chez vous. »
    Trois jours plus tard, elle me téléphonait (je suppose qu’elle avait eu mon numéro par sa camarade qui était mon amie au premier sens du terme,) et ce, pour m’offrir un café pour me remercier. J’ai accepté.
    D’autres cafés ont suivi puis un repas le soir et de nombreux échanges téléphoniques et des rencontres de quelques quarts d’heure par jour.
    Quatre mois plus tard, nous franchissions le pas et nous nous faisions une déclaration commune.
    Depuis, nous sommes mariés depuis 28 ans et ensemble depuis 30 ans.

    Aimé par 1 personne

      1. Je réfléchit trop aussi, sans nul doute ! Et surtout je compatis, je suis une gentille qui aime à sauver son prochain, enfin qui aimait … J’ai attiré des narcissiques, des hommes recherchaient leur mère et j’en passe … Glups ! Ma

        Aimé par 1 personne

      2. Ah oui les hommes abusent de la gentillesse et la transforment en soumission, c’est terrible ! Du coup certaines femmes n’osent plus être gentilles (on les comprend) et font trinquer les hommes qui sont réglos et pas dans ce bad trip. Les gens qui pratiquent le juste milieu sont rares, je n’aime pas les extrêmes.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s