Chapitre 3

– Pétard de courge ! Avec elle j’aurais pu tout lui faire mais ça ne me disait rien…

– Avec qui ?

– La fille qui vient de partir.

– Moi je me rappelle il y a dix ans dans le métro en sortant de l’auto-école j’allais…

– Hé mec tu ne vas pas nous déballer la malle aux souvenirs ! Vis un peu dans le présent ! Regarde la fille là-bas… c’est ton genre ! Elle ne ressemble à rien !

– Celle qui vient de se faire écraser par le bus ?

Purée ! Les gens se pressent autour d’une femme qui effectivement ne ressemble plus à rien après sa collision avec un autobus, le 42. Une exhibitionniste qui fait le trottoir sur toute sa largeur et qui n’hésite pas à montrer ses moignons, ses rotules, son crâne défoncé, ses veines verdâtres, ses fesses bleues, sa peau d’orange devenue violette. Quelle impudeur pour déballer ainsi aux passants ses intestins interminables, sa poitrine généreuse, ses tripes libidineuses, le tout à l’air libre ! Il y a des enfants dans le quartier, les rats ne les ont pas tous mangés, un peu de tenue s’il vous plaît !

– Pétard de courge ! Elle, même si elle disait oui, je dirais non !

Cette infirme était-elle allergique à la bienséance ? Elle qui rêvait un jour d’aller dans la lune elle s’est pris une pluie d’étoiles en pleine tronche. Avec qui cette unijambiste avait-elle rendez-vous pour être aussi pressée de rejoindre ce transport public qui l’emmènerait peut-être au septième Ciel ? Dans son malheur relatif, l’éclopée va éprouver les joies de rejoindre la lutte anticapitaliste, antifasciste, antiraciste, antispéciste, antivalidiste. La paralytique pourra rudoyer parmi ses pairs pour les droits à l’assistanat des gens diminués avec mobilité réduite ! Ô ivresse de pouvoir manifester pour son avenir et celui des générations futures, protester pour l’augmentation de la prime d’activité pour les invalides !

– Cela vous dirait de vivre ensemble ?

Quand Nazim drague, les débuts sont toujours prometteurs. Les propos sont si énormes que la fille reste scotchée. Ses carences en fer, en calcium, en magnésium pourraient lui jouer des tours si sa proie était emballée et l’invitait dans son studio du septième étage au 14 rue de Buzenval. Je le sais j’ai recensé Marion Cornette, esthéticienne, trente ans, CAP de coiffure, né à Lille. Ne parlons pas non plus des effroyables problèmes bucco-dentaires de Nazim dont les dents ressemblent aux vestiges d’une église bénédictine après la révolution de 1789. Ignorons ses manies obsessionnelles représentant les sillons vivants et vibrants, ma sœur, de l’asservissement masculin au sexe. Contrairement à ce rustre dont les rêves ne sont pas compatibles avec la réalité moi sans sentiment je ne peux rien faire.

 – Tu as vu, elle n’a pas dit un mot, c’était une muette. Toute façon durant les préliminaires je me serais fait chier. Je n’ai rien perdu avec cette morue.

– Nazim, tu parles à un convaincu, moi sans sentiment je ne peux rien faire.

– Hé mec t’es trop con, le sexe n’a rien à voir avec le sentiment, c’est de la connerie pour bisounours, le sexe c’est qu’une question de désir. Tu peux prendre ton pied avec une porte si tu fantasmes sur les portes, sur ses gonds qui te font fondre, sur les verrous qui te font saliver. Ou si tu préfères avec un lavabo, c’est jouissif ça un lavabo ! T’as même le trou.

– J’ai des fantasmes moins élaborés. Faire l’amour avec une femme que j’aime et qui m’aime me suffirait.

– Des conneries ! Quand t’es parvenu au stade animal où ta seule envie est de tirer ton coup n’importe quelle salope te convient !

– Les femmes ne sont pas des salopes.

– Quand ça te démange ce sont toutes des salopes, d’ailleurs t’en vois des masses qui défilent en te réclamant ce statut naturel ! Elles pensent au cul autant que nous les meufs !

– Tu dis n’importe quoi, j’ai besoin d’un minimum de romantisme, une femme ça se respecte.

– Pas quand tu la niques grave sur le lave-linge ! Si t’as trop de respect tu peux t’abonner à Télérama parce que mon gars c’est pas demain que tu vas emmener Popaul au cirque ! Luke, mate un peu à onze heures ! Ce n’est pas une bombe ça ?

Publicités

9 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s