Il a bonne mine maintenant…

Comme un trait qui part ! On l’appelait « HB » comme has been. Ses mots étaient durs de la feuille. Il vivait en marge, il ne trouvait jamais sa plage. La mort était à ses trousses. RIP. Un ultime coup de gomme. Non il ne fuit pas. Il se taille lui qui rêvait d’être un porte-plume, de jeter l’encre. Un stylo habille refuse les brouillons dans la cage des cahiers mais un crayon… Pauvre « HB » ! Au fil de l’eau un crayon qui n’a pas pied finit tout de même par couler…

Publicités

7 commentaires

  1. J’adore ce souvenir! Je n’utilise que des crayons HB et ma Watermann pour écrire. Jamais de stylo bille… quelle horreur! Un crayon est un intermédiaire entre vous et le papier. Vous gérez la pression qui transmet la force nécessaire selon la nature de l’écrit: léger, hardi, rageur et tout le reste! Quant à la plume réservoir elle permet toute la sensibilité du trait: fin, épais, avec des pleins et des déliés. Désolé pour feu le Baron Birch !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s