Mon avant-dernier article…

Derrière le masque du clown se cachent souvent des envies de pleurer peu avant que le métier ne reprenne le dessus et que les rires effacent le noir et fassent sans blanc.

Bruno San Marco

 

Mon avant-dernier article ? Si je ne publie rien demain ni après-demain ni après-après-demain, cela se pourrait bien ! Les gens oublieront ce blog au bout de trois jours. La vie continuera. Chacun pour soie et un pieu pour tous !

Publicités

46 commentaires

      1. j’ai posé 36 tomettes pour remplacer les usagées, , 20 ce soir, je viens de finir. Ouf ! C’est vachement plus beau, j’aime pas quand c’est moche ou cassé. J’aime bien rendre plus joli les choses. Pareil pour mon livre. Peut-être je vais raconter comment j’ai recensé le maire, des chats, une sdf…

        Aimé par 1 personne

      2. De même, je n’aime pas quand c’est moche. Par contre les travaux manuels, je délègue…
        Le sujet de ton livre est original, intéressant, et ton style décapant. Même si tu mets en veilleuse ton blog, donne des news de temps en temps, hein ?!

        J'aime

      1. Toujours l’Andalousie, toujours les coutumes:
        Ici on ne touche jamais au dernier morceau et on ne termine jamais son verre. L’explication: Si vous êtes invité vous laissez quelque chose dans votre verre et sur le plat car si le ou la maîtresse de maison n’avait plus rien à mettre sur la table vous la mettriez dans l’embarras. Du reste si elle encore quelque chose dans ses réserves, elle vous resservira sans problème. Ah! Encore une chose: Le dernier morceau dans un plat de service se nome El trozo de la verguenza! Je ne pense pas nécessaire de traduire non?

        Aimé par 1 personne

    1. ça gêne qui à part toi et l’esquimau ? Mon pote le Corbot s’est barré depuis deux mois et malgré ses 256 abonnés pas un (à part moi) ne le réclame ! Oublié aussi sec le volatile !!
      J’ai des abonnés qui ne viennent plus sur mon blog depuis un mois alors qu’ils venaient tout le temps et restent très présents chez eux, on revient à l’éternelle non fidélisation, l’énième, le re-énième débat :  » mais dans quel état j’erre ? « 

      Aimé par 1 personne

  1. Hey !, ya quelqu’un là-dedans ? P’tin, fait chier, fait exprès de laisser la lumière ! Oh, éh, tu m’offres un verre ! Allez, fait pas ta pince…
    … Tsss, il s’est bourré tout seul, comme un grand.
    Bon, je repasserais demain AVEC DES CHAMPIGNONS, j’en rigole d’avance !

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas de cierge chez moi, mais des bougies. Je t’en brûle une si tu veux. Pas sûr que cela te remonte de moral.
    Je ne sais pas qui est Corbot, donc ne m’en veux pas si je ne fais pas écho à ton désir de le revoir.
    Pour la tarte, on partage si tu veux ?
    Bonne écriture pour ton livre.

    Aimé par 1 personne

  3. J’aimerais dire une chose que c’était très rafraîchissant pour moi de découvrir et m’abonner à ton blog, tu as une écriture unique et un sens de l’humour qui vont certainement me manquer. Je te souhaite tout ce dont tu as besoin en ces moments et au plaisir de lire tes nouveautés un de ces jours et de voir tes projets livres publiés.

    Aimé par 2 personnes

  4. L’appel du break, je vois, je voiiiiiiis …. je ne sais pourquoi je ne l’ai pas encore ressenti, et pourtant depuis que j’ai ouvert mon blog (mais je ne publie qu’une fois par semaine, hein!) j’ai eu des hauts et des baaaaaaas, mais sans l’envie ou le besoin de breaker. Ceci dit, une break dance, peut-être? Ca ferait diversion?

    Aimé par 1 personne

  5. Aujourd’hui 22 visiteurs trois likes, demain si je ne publie pas on passera à 15 visiteurs 1 like, après-demain à 3 visiteurs 0 like, puis personne, c’est le scénario connu. Même en étant actif, en publiant des choses vraiment différentes je n’ai fidélisé que 6 à 8 personnes, donc pourquoi s’entêter à publier sur un blog, je n’en ai besoin ni pour m’exprimer ni pour me sentir exister……..

    J'aime

      1. Je sais. C’est pour cela qu’il faut continuer à écrire. Peu importe, les citations un jour, un texte perso un autre. Tout cela est une seule et même chose : c’est aussi parler de soi, dire les choses sous sa propre plume ou celle d’un autre. C’est toujours intellectuellement enrichissant.

        Aimé par 1 personne

      2. Je crois que tu n’as alors pas bien lu ce que j’ai créé alors. On n’aime ou pas mais il y a pas mal de création même si je n’ai certes pas ta productivité ni ton génie.

        J'aime

    1. Il suffit de constater, j’ai eu 7 visiteurs à midi et la somme de 11 visiteurs à 18h avec 30 vues. Quel exploit ! Dès que l’on arrête de publier on est zappé.Cela va très vite alors inutile de se croire chez les bisounours, les gens ne calculent que leur intérêt, faire le recensement cela vous apprend beaucoup sur l’être humain.

      J'aime

  6. Coucou l’artiste.
    Je viens de faire un peu le ménage sur mon blog et là je me rends compte plus de publications de la part de toi dans mes avis. Je ne suis pas trop sur les blogs pour raison de santé. Je souhaitais venir lire quelques délire et non pas dé-lire ou dés-lire 😉 J’aime pas trop coudre, un bouton cela va.
    Bah, tu as raison, c’est la virtualité, en toute liberté 🙂
    J’avais envie de venir lire quelques réflexions pour me distraire. Ces derniers mois pas eu trop de temps pour venir sur internet. Ni l’envie non plus. Je lis beaucoup et je suis obligée de m’occuper de ma santé.
    « Vieillir la belle affaire » comme le chantait Jacques Brel.
    Quelque peu autiste sur le net, dispersée etc… peu importe, j’aime passer comme je peux et y laisser quelques traces de mon passage avec des mots qui viennent de moi…non pas de la voisine elle ne parle pas le même langage…..déjà qu’entre Français c’est compliqué….entre une Belgeotte comme moi et une autre culture, mais oui….cela n’a l’air de rien mais c’est comme cela……parfois tant d’incompréhensions linguistiques. Le net, outil de non communication…..
    Bonne pause longue ou pas musicale 😉
    Amicalement . Geneviève

    J'aime

  7. L’oubli s’installe peu à peu… ce matin 7 vues, six visiteurs, o like, o commentaire… pas de publication vous n’existez plus, il ne viendrait à personne l’idée de relire ou d’aller voir les articles qu’ils n’ont jamais consultés… Nihil novi sub sole

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s